Notre maillot pour 2022
La Conquérante 2022
Suivez-nous sur les réseaux
xxx xxx

Que d’aventures en une semaine

 

Un début de juillet bien rempli par notre ami Romain G, Accrochez-vous pour lire son résumé,ça décoiffe !

02/07 : Je suis parti en train pour Dunkerque, afin de participer au Duathlon 111 (10/90/10km) du Chtriman de Gravelines le 3 juillet au matin. Je dors donc sur place à l’hôtel.

03/07 : Le duathlon s’est plutôt bien passé malgré des difficultés sur la deuxième CAP, terminé en 5h07. Je dors à nouveau à l’hôtel le soir du duathlon. Bilan de la journée : 130 km de vélo (90km sur la course et 40km d’aller-retour sur le lieu de la course) et 20km de CAP.

04/07 : RDV à 8h à Dunkerque pour rejoindre le groupe Donnons des Elles au Vélo J-1 pour faire l’étape Dunkerque-Calais, étape vallonnée et venteuse (vent de face sur la majeure partie du parcours). Je quitte le groupe une quinzaine de km avant l’arrivée pour rejoindre une gare et prendre un train pour Lille où j’ai de la famille. Bilan : 185km dont 167 sur la route du Tour.

05/07 : RDV à 8h à Lille pour rejoindre le même groupe pour faire l’étape Lille-Arenberg, une étape plate mais agrémentée de 11 secteurs pavés, avec le vent de dos. Je fais l’étape entière et la termine avec des ampoules sur les mains. Un cycliste qui a également roulé sur l’étape me propose de m’emmener en voiture jusqu’à mon hôtel à Maubeuge (j’avais au départ prévu de prendre le train). Bilan : 176km dont 167 sur le Tour, et une crevaison au 4e secteur.

06/07 : RDV à 7h30 pour l’étape Binche-Longwy, étape longue et plutôt vallonnée : 220km et 2700D+. Je pars de Maubeuge et doit effectuer 20km pour rejoindre le départ. Bilan de la journée : 250km dont 220 sur la route du Tour. Je dors le soir même à l’hôtel à Longwy car il était trop tard pour prendre un train.

07/07 : Réveil à 5h pour prendre un train jusqu’à Nancy, proche de Tomblaine où a lieu le RDV à 8h pour l’étape Tomblaine – La Super Planche des Belles Filles, première étape de montagne. 3 cols répertoriés sur cette journée : 2 cols de 3e catégorie et une de 1ère, étape de 180 km avec 2600D+. La côte finale me fait comprendre pourquoi les filles de DDEAV ont un pignon de 34 sur leurs cassettes, mon plus gros pignon étant un 28, avec un petit plateau de 36. La fin de la côte n’était même pas goudronnée, on devait rouler sur du sable là où la pente était tellement raide qu’elle pouvait nous faire craindre de partir en arrière si on se mettait trop vite en danseuse. Tous le monde n’est pas arrivé en haut (toutes les filles de DDEAV y sont parvenues). Bilan de la journée : 225km dont 180 sur la route du Tour, j’ai dû rouler une quarantaine de km après l’étape pour rejoindre mon hôtel à Belfort.

08/07 : Retour à Rouen en train, car il faut bien retourner travailler un jour ou l’autre.

Un petit mot sur l’évènement Donnons des Elles au Vélo J-1 : c’est organisé par un groupe appelé Donnons des Elles au Vélo, et cela consiste en un peloton de 9 femmes qui parcourent les routes du TdF un jour avant les pros dans le but de réclamer un TdF féminin, mais ce souhait ayant été exhaussé cette année, elles militent maintenant en faveur du cyclisme féminin en général. A chaque étape ont lieu des rencontres avec les élus sur les villes de départ et d’arrivée, et parfois sur les villes où il y a des pauses ravitaillement. Il est possible à tous de s’inscrire gratuitement pour les accompagner à vélo sur une étape et bénéficier d’un véhicule suiveur pour porter les sacs ; dans un soucis de parité, 35 places sont accordées aux hommes et 35 au femmes à chaque étape.

Sportivement,

Romain

Comments are closed.