Notre maillot pour 2022
La Conquérante 2022
Suivez-nous sur les réseaux
xxx xxx

Le GRANFONDO VOSGES 2022 de Xavier, Frédéric & Li

Je découvre cette course, et constate dès 7h30 que nous sommes nombreux : 1500 coureurs au départ dont le champion du Monde en titre ! Je mets plusieurs minutes à franchir la ligne de départ après les premiers (les fameuses 4 minutes dont on reparlera !) Ça part fort,  mais j’arrive à passer beaucoup de coureurs tant dans les montées que dans les descentes pendant de nombreux km, jusqu’à revenir sur un groupe dans lequel se trouve Frédéric B  vers le 70ème km ( ah ça fait du bien de voir un  maillot USCBB et de discuter un peu ) : ça roule bien ( + de 33 km/h de moyenne sur les 100 premiers km)
Il fait déjà très chaud, les bidons se vident rapidement, de nombreux coureurs sont ravitaillés par des proches situés à plusieurs endroits tout au long du parcours ( comme les pros !). Au ravito du  km100, je fais le pari risqué de ne pas m’arrêter, Frédéric s’arrête  et malheureusement, nous nous ne reverrons pas. Km 120 ( sur 176) , il reste environ 2000m de D+, les montées s’enchaînent et les pentes sont parfois raides (10 à 15% par endroits -> développement inadapté !!!), ça explose de tous les côtés, je me retrouve isolé  !
J’ avance péniblement ( au mental ) jusqu’au ravito du km 148 : j’essaie de manger et de boire mais ça ne passe pas ( la chaleur ???), je remplis mes 2 bidons et repars quand un coureur me dit  « Bonjour, moi aussi USCBB », il s’agit de Li K, nouvel adhérent taïwanais au club = une bonne surprise ! On fait qq km ensemble tout en échangeant dès que possible. Des crampes l’obligeront à ralentir l’allure avant la dernière ascension. C’est de plus en plus dur, et ça tape ( + de 25°C par moments) , ma moyenne baisse : moins de 30 km/h  !Enfin l’arrivée après 6h04 d’effort, 176 km, 3500 de D+.  Li Kuan et Fréderic arriveront qq minutes après. Frédéric rate, comme moi, la qualif’ pour les championnats du Monde de… 4 minutes donc  l’année prochaine, je dors sur la ligne de départ  !

Xavier

Il faisait déjà chaud à 8H au départ du Granfondo Vosges (175 Km, 3600 D+), avec près de 1100 coureurs au départ. Je suis placé dans les 300 premiers sur la ligne, Xavier beaucoup plus loin, il passera la ligne 4 min. après le départ.Cela part très vite avec des coureurs venus pour le titre (les premiers mettront moins de 5H). Les premières montées se montent à vive allure, les descentes à bloc, et des relances sur les parties plus planes, une vraie course qualificative pour les championnats du monde Granfondo (20% de chaque catégorie). Après les 4 premières montées avant le Km 50, cela roule à plus de 40 Km/h. La chaleur me déshydrate et je dois m’arrêter remplir les gourdes dès le Km 100, contraint de laisser partir le groupe dans lequel nous étions avec Xavier.  Je chasse avec quelques coureurs isolés, mais impossible de rejoindre ce groupe qui va vite.Je suis obligé de m’arrêter à deux autres ravitaillements, tellement la chaleur est lourde. La fin de parcours est aussi compliquée que le début, avec 5 montées successives  pour les derniers 60Km.Xavier finis en 6H08, et se chasse 317ème, et 30ème  / 127 en M45 (à 4 min. des mondiaux) et moi à la 340ème place, et 32/137 en M50 (à 4 min. des mondiaux aussi).

Frédéric

Comments are closed.